Les références bibliques du Téfiline

Rabin Chabtaï Coen explique les raisons d`utilisation du tefiline:
Le Téfiline du bras
Il nous est ordonné d’attacher le Téfiline du bras selon le verset 8, chapitre 6 du Deutéronome. Voici comment il faut entendre ce texte selon la Loi Orale : nous devons attacher à notre bras un rouleau de parchemin dans lequel sont transcrits quatre passages de la Torah où cette Mitsva est mentionnée. Ces passages sont les suivants : Exode 13,1-10 ; Exode 13, 11-16 ; Deutéronome 6, 4-9 ; Deutéronome 11, 13-21.


Le Téfiline de la tête
Il est ordonné de mettre le Téfiline sur le front (Deut. 6,8). Ce passage biblique écrit sur du parchemin doit être placé dans une boîte en cuir que nous devons porter “entre les yeux”, sur notre front. Ces textes nous rappellent spécialement le principe de l’unité et du pouvoir illimité de D.ieu, et l’événement essentiel que constitue pour notre foi la sortie d’Égypte, puisqu’elle nous apprend l’existence d’un D.ieu Créateur et la Providence qu’Il exerce sur les hommes. Ce sont les bases essentielles du Judaïsme, et nous devons les porter chaque jour sur notre front et sur notre coeur, car le cerveau et le coeur sont les centres de la vie intellectuelle et émotionnelle de l’homme. Nous apprenons ainsi à consacrer à D.ieu notre esprit et notre coeur, ce qui nous aide à accomplir notre tâche journalière. L’ordre dans lequel doivent être écrits les passages est l’ordre dans lequel ils apparaissent dans la Torah (Talmud Mena’hot 34b).

Il est à rappeler d’autre part les prescriptions minutieuses sur l’écriture, sur les “couronnes” à placer sur certaines lettres, sur la préparation du parchemin qui doit être fait spécialement dans ce but, sur la face de la peau qui doit porter l’écriture, sur la façon de fixer les boîtes sur leur base après y avoir introduit les parchemins; sur la nécessité de les faire écrire par un scribe qualifié.

source: chabad.org